Sard'Ânes

 

Rejoignez-nous !

Elevage d'ânes de type sarde & miniatures

Médiation asine

La vie quotidienne des ânes

 

Les ânes vivent à l'extérieur toute l'année.

 

Ils disposent d'abris naturels contre le soleil (parcs arborés), le vent (parcelles en terrasses, avec différentes orientations) et la pluie (cabanes).

Bien que bénéficiant de grandes surfaces, les ânes sont visités quotidiennement et manipulés très souvent de façon à se sentir en confiance avec nous et être sociables.

 

Côté soins, l'âne sarde étant un âne rustique et robuste, il ne nécessite que de peu de soins.

Si nécessaire, nous privilégions les compléments alimentaires qui les aident à se maintenir en forme, ainsi que les soins naturels (argile, miel, homéopathie, huiles essentielles... en cas de petits bobos).

La médecine vétérinaire conventionnelle ou allopathique n'est utilisée que s'il n'y a pas d'autre solution.

Les ânons

Tout d'abord, il faut savoir que je ne sélectionne pas mes ânes par rapport à leur taille, il n'y a pas de consanguinité pour diminuer leur taille, ni de sélection génétique. Ils sont miniatures naturellement : on retrouve des traces de l'âne sarde datant de plusieurs millénaires.

 

A leur naissance, les ânons sont surveillés à distance raisonnable, pour laisser le temps à la mère et au bébé de se découvrir mutuellement, tout en vérifiant que tout se passe bien : le petit se lève, tète...

 

Ensuite, dès que la mère et le petit se sont bien imprégnés l'un de l'autre (au bout de 12 à 48 heures, en fonction des réactions de la maman), l'ânon sera manipulé 1 à 2 fois par jour pour l'habituer au contact de l'homme et pouvoir commencer son éducation.

 

Très vite, il apprendra à donner les pieds et connaîtra le licol.

 

Les ânons sont sevrés naturellement vers 7 à 8 mois (parfois un peu plus tard), ils ne quitteront donc pas l'élevage avant 8 mois (ou plus si le sevrage n'est pas terminé).